Utilisez les 6 étapes du Design Thinking Process pour convaincre vos utilisateurs d’utiliser votre produit numérique.

A la fois méthode et état d’esprit à adopter pour innover, le Design Thinking est une aide précieuse pour tous ceux qui cherchent à résoudre un problème et éventuellement à créer un produit pour y parvenir.

Le micro-cycle du Design Thinking suit l’idée du Double Diamant du Design Council. D’abord, en observant un processus d’exploration plus large ou plus profond d’une question (pensée divergente) dans une phase axée sur le problème, puis en prenant des mesures ciblées (pensée convergente) pour faire émerger une solution dans une deuxième phase. Ces deux phases importantes sont composées de trois étapes chacune : Comprendre, Observer, Définir le point de vue, « Idéer », Prototyper et Tester.
Découvrons-les plus en profondeur avant de parler d’une septième étape « bonus » !

1. Comprendre

Avant toute chose, vous devez apprendre à connaître les personnes pour lesquelles vous essayez de résoudre un problème, votre utilisateur (potentiel). Pour cela, la phase « Comprendre » vous aidera à en savoir plus sur ses besoins, ses frustrations, et ce qu’il fait au quotidien… Et parce que rien ne vient par magie, le Design Thinking vous offre des outils comme l’Interview for empathy, Extreme users, et les questions 5W+H pour vous aider à vous assurer que vous en apprenez toujours plus sur vos utilisateurs potentiels. En faisant cela, vous élargirez ou réduirez également l’étendue du travail nécessaire pour concevoir une solution.

2. Observer

Une fois que vous avez fait cela, vous devez confronter les hypothèses que vous auriez émises lors de la première étape du processus à la réalité pour les confirmer.
Dans cette phase d’observation, il existe des outils dédiés que vous pouvez utiliser. Par exemple, après avoir utilisé les questions 5W+H lors de la phase « Comprendre », vous pouvez utiliser le cadre AEIOU pour observer vos utilisateurs dans leur environnement naturel ou dans le contexte du problème que vous essayez de résoudre.
Cette phase est également le moment idéal pour commencer ou structurer votre persona. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce terme, un persona est un personnage fictif créé pour représenter le type d’utilisateur ou de client.

3. Définir le point de vue

Au cours de cette troisième phase, qui est aussi la dernière de l’étape axée sur le problème, votre objectif est de résumer ce que vous avez appris jusqu’à présent en évaluant, interprétant et réfléchissant aux données que vous avez recueillies.
Après avoir fait cela, pour présenter vos résultats, vous pouvez utiliser la méthode du cône de vision. Cet outil vous aidera à transformer les incertitudes audacieuses en aspects positifs des projets d’innovation, par exemple en réinterprétant un problème comme une possibilité ou une opportunité commerciale. Un excellent moyen de mettre fin à l’étape axée sur le problème et de préparer l’étape axée sur la solution consiste à utiliser la question « Comment pourrions-nous… » pour faire une déclaration et définir votre point de vue sous cette forme :
Nom de l’utilisateur/personne (qui) : ________________________
Besoins de l’utilisateur/de la personne (ce dont il a besoin):_______________
Afin de (son besoin):_________________________
Parce que (informations/recherche):_________________________

4. Idéation

Maintenant que vous avez défini votre point de vue, il est temps d' »idéer » ! Pour faire ce nouveau pas vers votre objectif de résolution de problème, nous utilisons classiquement le brainstorming. Mais savez-vous qu’il existe plusieurs façons de faire du brainstorming ? Par exemple, vous pouvez utiliser « Analogies et analyse comparative » comme source d’inspiration en explorant la façon dont d’autres industries ou la nature ont résolu des problèmes similaires ou comment ce problème n’existe même pas dans d’autres pays.
Un autre outil formidable est le brainwriting. Il vous aidera à trouver de nouvelles idées d’une manière très organisée. Cette méthode est très recommandée lorsque vous travaillez avec des personnes qui ne sont pas familières avec le Design Thinking et le Brainstorming ou qui ne sont pas à l’aise pour parler à voix haute devant d’autres personnes.
Une fois les idées générées, vous devrez les sélectionner et les regrouper. La méthode du vote par points peut vous y aider.

5. Prototyper

Oui, c’est une étape importante, mais vous verrez à quel point c’est génial de créer quelque chose à partir de votre travail précédent. Construire un prototype est un excellent moyen de tester des idées ou des solutions. En utilisant un prototype, vous serez en mesure de tester rapidement et d’échouer rapidement. Cela signifie que vous obtiendrez des données, ce qui vous permettra d’affiner l’idée ou le projet sans prendre de risque. N’oubliez pas que nous sommes dans la phase de recherche de solutions, et que ce que nous voulons, c’est de l’action ! Il existe de nombreux types de prototypes pour chaque étape de votre parcours de « recherche de solution ». Le degré de détail évoluera également, de la basse fidélité à la haute fidélité, en suivant l’évolution de votre idée. D.school Stanford vous propose un tableau de bord du prototypage pour orienter votre choix, en fonction de ce que vous voulez choisir.

6. Tester

Lorsque vous avez un prototype, vous devez le tester vous-même et demander à d’autres personnes, y compris l’utilisateur potentiel que vous essayez d’aider, de le faire aussi. C’est le seul moyen pour vous de recueillir des données sur l’expérience utilisateur. Cette étape est la dernière du cadre à double diamant et la dernière de la phase de recherche de solutions. Elle vous permettra de tirer des leçons et de poursuivre votre projet jusqu’à ce que vous convainquiez l’utilisateur final d’utiliser votre solution, car votre solution permettra réellement de résoudre le problème de cette personne.

Il existe des passerelles entre chacune de ces six étapes. Vous avancerez et reculerez plusieurs fois lorsque vous utiliserez la méthodologie de la pensée design. Et après l’avoir fait, vous devrez prendre du recul par rapport à ce que vous avez appris jusqu’à présent. L’étape dite « bonus » intervient à ce moment-là.

7. Réfléchir

Voici notre étape « bonus » !
En fait, l’appeler « bonus » est trompeur car c’est peut-être la chose la plus importante dans le Design Thinking. Après avoir effectué les six étapes du double-diamant à plusieurs reprises, vous disposerez d’un grand nombre de données ; vous aurez appris beaucoup de choses et vous aurez peut-être de nombreuses possibilités devant vous !
Vous pouvez vous appuyer sur des outils comme la rétrospective « voilier » ou les « leçons apprises » pour réfléchir à toutes les idées que vous auriez recueillies du début à la fin.
Rappelez-vous que même après cette septième phase, le voyage n’est pas terminé ; vous pouvez continuer encore et encore, en utilisant le cadre et les outils de la pensée conceptuelle, car l’innovation est menée par la dynamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *